Promentesana


 

Quel est le but de Pro Mente Sana ?

Pro Mente Sana soutient la cause des personnes qui souffrent d’une maladie ou d’un handicap psychique. Elle lutte pour leur intégration professionnelle et sociale et pour la garantie de leurs droits. Pro Mente Sana conseille, diffuse des informations variées et offre un espace qui permet le dialogue entre personnes concernées, proches et professionnels. Elle vise à promouvoir, dans l’opinion publique, une meilleure compréhension à l’égard des personnes souffrant d’une maladie psychique. Elle est active au niveau national et cantonal. Elle est neutre sur le plan politique et religieux.


Comment est organisée Pro Mente Sana ?

Les organes de l’association sont :

  • L’assemblée générale
  • Le comité
  • Le bureau
  • Le secrétariat
  • L’organe de révision


L’assemblée générale

Les attributions de l’assemblée générale sont :

  • L’élection du/de la président/e de l’association.
  • La désignation des membres du comité.
  • La désignation de l’organe de contrôle.
  • La ratification des missions et activités proposées par le comité.
  • L’approbation des budgets et des comptes de l’association.
  • La fixation de la cotisation annuelle.
  • La révision des statuts et la dissolution de l’association conformément aux statuts.


Le comité

Le comité est composé d’un/une président/e et de six à dix-neuf membres élus par l’assemblée générale. Ils sont élus chaque année pour une durée maximale de douze ans.

Les collaborateurs de l’association participent, avec voix consultative, aux délibérations du comité.

Les attributions du comité sont :

  • L’élection du bureau du comité.
  • ’élaboration et la mise à jour des missions et activités de l’association.
  • La constitution de commission ad hoc pour l’étude de problèmes particuliers.
  • La recherche de nouveaux membres et de moyens financiers.


Le bureau

L’association est dirigée par un bureau de trois à cinq membres.

Le bureau a notamment les attributions suivantes :

  • La supervision des activités de l’association et l’information au comité.
  • La représentation de l’association à l’égard de tiers, l’engagement par la signature collective de deux de ses membres ou par un membre et le secrétaire général.
  • La surveillance du respect des missions fixées par l’assemblée générale.
  • L’engagement et la révocation du personnel.
  • L’établissement du cahier des charges du personnel.


Le secrétariat

Le secrétariat est composé de quatre salariés.


Comment est financée Pro Mente Sana ?

Pro Mente Sana est financée par l’Office fédéral des assurances sociales, la République et canton de Genève, des subventions publiques, des dons privés, ainsi que par le produit de prestations de services Elle est membre de ZEWO, service suisse de certification pour les organisations d’utilité publique qui récoltent des dons et respecte ses lignes directrices.


Quelle est son attitude vis-à-vis de la maladie psychique ?

La souffrance psychique et les handicaps psychiques, marqués par des crises douloureuses, font partie de la vie humaine. Ils peuvent contribuer au développement de la personnalité et permettre à la personne de trouver elle-même un nouveau sens à son existence.

Pro Mente Sana considère la maladie et le handicap psychique comme un processus dans lequel interviennent différents phénomènes,  des conditions de vie stressantes, mais aussi des facteurs psychiques et biologiques et le contexte social et culturel. Pro Mente Sana aide les personnes concernées à trouver leur chemin propre face à la maladie psychique plutôt que de proposer des explications simplistes.

Pro Mente Sana met l’accent sur les capacités de développement de chacun et de son environnement social ; elle favorise une attitude centrée sur les ressources de la personne. Dans le domaine psychiatrique et social, elle défend le respect du droit à l’autodétermination. Si la personne est temporairement incapable d’exercer ce droit, il convient de veiller à ce qu’elle puisse retrouver cette capacité perdue. La dignité des personnes souffrant d’une maladie ou d’un handicap psychique doit être préservée.

 

Selon quels critères faut-il organiser le traitement et la prise en charge des personnes concernées ?

Les personnes souffrant d’une maladie psychique ont le droit de choisir entre différentes formes de thérapie et de prise en charge. C’est pourquoi Pro Mente Sana défend un choix varié de thérapies et de formes d’assistance, qui s’inspire des besoins et des droits fondamentaux des personnes concernées, et qui les respecte en tant que partenaires à part entière. Elle demande la création d’établissements décentralisés d’accès facile qui proposent des traitements de qualité dans le domaine ambulatoire, hospitalier ou semi-hospitalier. L’accès de l’ensemble des patients à la psychothérapie et à l’aide sociale doit être garanti, aussi bien dans le secteur ambulatoire que dans le secteur hospitalier.


Quels droits Pro Mente Sana revendique-t-elle pour les personnes souffrant d’une maladie psychique ?

La maladie ou le handicap psychique ne doit entraîner aucune restriction des droits et des obligations de l’individu. C’est pourquoi Pro Mente Sana s’engage auprès des autorités et dans le processus législatif afin d’atteindre les objectifs suivants :

  • La Constitution fédérale interdit toute discrimination. L’égalité des droits des personnes souffrant d’un handicap psychique doit être garantie sur le plan juridique et dans la vie concrète. Le droit au travail et le droit au logement en particulier doivent être concrétisés grâce à des interventions spéciales de la part de l’Etat.
  • Toutes les personnes malades et handicapées ont droit à une sécurité sociale garantie par des prestations suffisantes des assurances sociales et de l’assistance publique. Le financement d’un choix varié de thérapies et de formes d’assistance de qualité doit être garanti.
  • En tant que droit fondamental, la liberté personnelle de l’individu qui souffre d’une maladie psychique est garantie par la législation même en cas de traitement dans hôpital ou dans un autre type d’institution. Ceci requiert une réglementation détaillée qui garantisse le droit à l’autodétermination des personnes concernées, qui limite les mesures de contrainte et les autres restrictions des libertés fondamentales au strict minimum et qui prévoie une protection juridique étendue.


Comment l'association conçoit-elle son rôle au sein de la société ?

Pro Mente Sana se donne pour tâche d’être le porte-parole des personnes souffrant d’une maladie ou d’un handicap psychique. Elle encourage les personnes concernées et leurs proches à évoquer leur expérience de la souffrance psychique. Pro Mente Sana accorde une grande importance à l’information. Ainsi, elle diffuse à un large public des informations relatives aux origines possibles des maladies, aux soutiens sociaux et thérapeutiques disponibles. Pro Mente Sana lutte contre les préjugés, la discrimination et l’exclusion. Elle entend promouvoir la solidarité et une meilleure compréhension à l’égard des malades psychiques et de leurs proches.

Quels sont les services offerts par Pro Mente Sana ?

Les services sont destinés à la fois aux personnes concernées, à leurs proches ainsi qu’aux professionnels de la santé et du social. Pro Mente Sana :

  • donne des renseignements gratuits, par téléphone ou par écrit, sur des questions d’ordre juridique ou psychosocial ;
  • elle assiste les patients en conflit avec des institutions ;
  • elle publie des dépliants informatifs, des répertoires et des brochures afin d’améliorer les connaissances concernant les maladies psychiques, les possibilités de thérapie et de prise en charge ainsi que les droits des personnes concernées ;
  • elle informe l’opinion publique sur les évolutions récentes de la psychiatrie tout en adoptant un point de vue critique, notamment par le biais de sa revue pro mente sana aktuell et son service de presse trimestriels ;
  • elle organise des manifestations et des cours de formation continue qui ont aussi pour but de favoriser l’échange de vues et d’expériences ;
  • elle élabore des propositions et des modèles en matière de politique sociale ;
  • elle se met à la disposition de la Confédération et des cantons en tant qu’interlocutrice compétente quand des problèmes liés aux maladies psychiques sont à l’ordre du jour.

Comment est organisée la coopération avec les autres milieux intéressés ?

Pro Mente Sana s’emploie à promouvoir le dialogue entre personnes concernées, proches et professionnels.


A cet effet,

  • Pro Mente Sana collabore avec des organisations actives dans le domaine social, dans le domaine de la santé publique et de l’aide aux invalides ainsi qu’avec les organisations patronales,
  • par un travail de coordination et de conseil, elle soutient des organisations d’entraide ainsi que des projets et institutions orientés vers la satisfaction des besoins des patients,
  • elle poursuit un dialogue à la fois critique et constructif avec les institutions psychiatriques et sociopsychiatriques.

 

Selon quels principes travaille Pro Mente Sana?

Le secrétariat de Pro Mente Sana est composée de professionnels du droit, de la psychologie, de la politique sociale et de l’administration. Les principes qui animent le secrétariat sont ceux d’une gestion participative, d’une constante information mutuelle et de l’élaboration en commun des directives et des objectifs. Les conditions de travail favorisent l’action autonome et la créativité des collaborateurs et collaboratrices.

nach oben


 
© pro mente sana 2009 - website by kena